Vous êtes venus à nos cours de Sahaja Yoga, ou vous venez de rencontrer Sahaja Yoga?
Dites nous ce que vous en pensez.

CLIQUEZ ICI POUR ACCÉDER AU FORMULAIRE

Comments Commentaires fermés

Les retrouvailles d’un chercheur avec sa Mère


Il plante ce souvenir dans le jardin de sa mémoire

Tel un arbre qu’il soigne, il bichone, il lui donne à boire

Il le voit grandir et sous son ombre il s’abrite,

Quand la chaleur le brûle et la paix le quitte,

Lorsque des nuages ténébreux se profilent à l’horizon

Que des idées noires le torturent vers le fond

Il s’attache à lui comme à une planche de salut,

Il écarte toutes choses futiles et toutes les bévues.

Si les ronces du passé font obstacle à sa croissance

Il les brûle sans hésiter pour empêcher leur naissance

Car ce moment fut pour lui si précieux et si cher

A cet instant il a su le paradis

Quand il a retrouvé sa Mère.

(M.L. 1995)

Comments No Comments »

Bonjour,

Par où commencer?
L’histoire de ma recherche intérieure remonte à loin je crois bien! Depuis ma prime enfance, je rêvais toujours à ce qui pouvait se cacher derrière les étoiles et ma tête était plus souvent dans les nuages que sur la terre ferme.

Je suivais le catéchisme mais n’était pas chrétienne dans l’âme et me refusait à croire que Dieu puisse être si terrifiant à l’égard de Sa création. Jusqu’au jour où je me suis retrouvée en total rejet avec le dogme de l’église. J’ai continué ma petite vie avec une certaine rébellion intérieure, en lisant, en cherchant et en fuyant la réalité à laquelle je faisais face me promettant de ne jamais donner la même vie à mes enfants, avec le profond désir dès l’âge de 12 ans de me marier avec un étranger et de donner la vie à de beaux métis. Je cherchais la mixité, le brassage de culture et d’un ailleurs, une autre dimension plus universelle. Je ne voulais pas faire partie de la masse!

Si bien que tout cela m’a menée à une période très bouleversante, captivante en même temps où nous passions des nuits, avec mes amis, à refaire le monde, donner des solutions pas si impertinentes avec du recul. J’écrivais, je croquais la vie, l’instant présent, je me réjouissait et m’amusait avec tout ce que cela comporte d’inconscience! Non sans erreur et sans emprunter des chemins dangereux, illusoires qui m’amèneront au bord du gouffre, à une voie sans issue et au sentiment désespéré au point d’implorer Dieu de me prendre avec lui ou me montrer une preuve de son existence. Je ne voulais plus jouer cette pièce de théâtre qui m’avait tant satisfaite et dans laquelle je m’étais fourvoyée.

C’était une grande période de questionnement sur la réalité de Dieu, qui Il était? Que nous ne pouvions être indissociable, Il était en moi et moi en Lui. Et que je ne pouvais rien lui cacher et donc je ne pouvais me mentir à moi-même. Je voulais devenir “moi”, la véritable Virginie, celle qui aspirait à rencontrer ce mystérieux Dieu, attendait des réponses sur ses questions existentielles et découvrir enfin ce qui se cachait derrière les étoiles. Je ne pouvais pas croire que la vie était si triste et que l’humanité était vouée à la désolation et la méchanceté. L’homme était meilleur, plus beau capable de transcender toute la bassesse et misère humaine. Nous ne pouvions pas être là par hasard! Il devait bien y avoir une raison bien plus profonde, bien plus noble avec un but bien précis.

J’attendais… Patientais et m’assagissait… et moi qui n’allait jamais dans les églises, je me suis assise un matin devant la vierge et je lui ai parlé intérieurement, lui demandant de m’aider, de m’éclairer, de sentir l’amour maternel mais aussi de lui demander pardon…..

….. Un jour d’avril, un mercredi, je prends mon téléphone pour contacter le responsable de l’animation de quartier à la mairie. En raccrochant, je dis à ma grand-mère “Ce monsieur va changer ma vie”. Je suis dans son bureau 30 mn plus tard. Nous discutons, échangeons et puis tout à la fin, je lui demande “vous connaissez un bon cours de yoga ou plutôt de méditation?”. Il saute sur son siège, me dis “Vous connaissez Sahaja Yoga?” et me tends une belle plaquette. Mes yeux se portent sur le regard de Shri Mataji, fondatrice de Sahaja Yoga. Je me dis intérieurement “je la connais”.

Je ne savais pas pourquoi ni comment mais je la connaissais. Mais c’est un fait, tout me paraissait familier dans la description que je recevais de Sahaja Yoga, sur la vie de Shri Mataji et son mari. Je repars enchantée, gaie et légère. Pendant les jours suivants, je marche dans la rue et tout commence à changer. Je regarde les maisons, le ciel avec plus d’intensité. Mes questions existentielles s’accentuent “qu’est ce qui se cachent derrière ses maisons? pourquoi mes pieds foulent ce sol? Qui suis-je en réalité?”. Tout devient très intense.

Le lundi suivant, je suis chez celui qui aura été l’instrument pour m’amener à recevoir ma seconde naissance. Nous sommes le 29 avril 1997. Je sens une paix et sérénité en rentrant chez lui. Nous prenons un thé puis nous installons dans la salle de méditation. Nous commençons le protocole de l’éveil de la kundalini. Je sens un filet de fraicheur dans mes mains. Je cherche d’où vient le courant d’air. Il rit en me disant “toutes les fenêtres sont fermées”. Je ferme à nouveau mes yeux et sens une fine mais très condensée colonne d’air très frais monter dans ma colonne vertébrale jusqu’à la base de mon coup.

Si je peux vous donner une image, ce serait celle du mercure dans un thermomètre, c’est toujours cette image qui me vient à la tête pour décrire cette expérience. Je n’ai pas senti vraiment dans ma tête et c’était bloqué au niveau du front. T. m’a expliqué que je devais me pardonner et pardonner. C’était difficile pour moi avec les bêtises que j’avais faite. Mais lorsqu’il m’a affirmé que je pouvais me pardonner, que je devais! que le passé était le passé, ce fut une délivrance et j’obtempérais aussitôt! Enfin je pourrais me regarder droit dans une glace sans me sentir coupable mais en pouvant faire face à mes erreurs et les éradiquer, quel soulagement! libération…..

Cette soirée sera à jamais gravée dans ma mémoire et mon cœur, je peux voir les moindres recoins et détails de cette scène si incroyable. Qu’était-il entrain de se passer? C’était si magique ce filet d’air frais dans les mains, cette paix et cette présence de Shri Mataji. Je me souviens dire à T. “Elle n’est pas là mais c’est comme si Elle était là avec nous”. J’ai tout de suite senti beaucoup d’amour pour Elle et je n’ai jamais douté d’Elle, de ce qu’Elle est et de Son enseignement.

A partir de ce jour, je me levais chaque matin très tôt avec beaucoup de joie, je faisais mon jogging et méditait devant la mer. Je méditais le midi, le soir (comme le décrit Khalil Gibran dans son Œuvre “Le prophète”). Je m’émerveillais chaque jour de sentir cette brise fraîche. C’était extraordinaire, un miracle de la vie.

J’ai eu les réponses à toutes mes questions existentielles. Je me suis réconciliée avec toutes les traditions spirituelles en en comprenant l’essence. Dieu n’était qu’un et non celui divisé par les soi-disant religions. J’étais rassurée de ne pas être folle et convaincue que nous étions en marche pour une transformation globale de l’humanité qui commence déjà par l’individu, c’est à dire “moi”.

Si je puis être un vecteur de la paix, l’incarner alors je peux avoir l’espoir que la paix universelle peut s’établir, c’est entre les mains de chaque individu. Seul son désir fera la différence. Ce qui est sur c’est que ce n’est pas une utopie mais une réalité très concrète et pragmatique. Il suffit de se poser, méditer et se réjouir de la vie.

C’était il y a 17 ans bientôt. J’ai enfin “déposé mes valises”, je suis montée dans le train qui m’emmène dans un voyage où l’instant présent s’établit de plus en plus. J’ai hâte d’arriver à destination!

A bientôt pour partager ce voyage ensemble…..

Virginie

Comments 1 Comment »

Coucou,

Ça va bientôt faire 5 ans que j’ai fait la rencontre de Sahaja Yoga et c’est une aventure magique qui continue à chaque instant.

Pendant ma jeunesse et surtout mon adolescence mon attention se tournait souvent sur les questions existentielles, le désir d’entrevoir un sens à cette vie. Je ne pouvais me résoudre et accepter que toute cette beauté, la vie, la Terre, l’univers mais aussi l’incompréhension des humains pouvaient n’être qu’aléatoire, juste “par hasard”. J’essayais de me comprendre par le biais de livres de psychanalyse (Carl Gustave Jung) ou l’astrologie. D’autres ouvrages nourrissaient en moi, cette idée que l’univers entier était constitué d’une énergie vivante qui était également en nous.

A côté de ça, je fumais, buvais et les quelques moments de “cohésion” et de “joie” que je pouvais ressentir n’était qu’artificiels, éphémères. Un incident a eu lieu à un moment donné et j’ai dû prendre de la distance avec tout cet environnement. J’avais décidé de faire du Yoga. Quelque chose en moi m’appelait vers cela et vers la spiritualité également.

Un jour je suis entré dans un bazar tenu par un Indien pour acheter des stylos si je me souviens bien, je ne me doutais pas qu’à partir de là de nouvelles pages de ma vie allaient s’écrire. J’ai vu sur la porte d’entrée une affiche qui proposait la méditation de Sahaja Yoga, génial, c’est justement ce que je cherchais !

Quand j’ai reçu ma réalisation du soi, j’ai ressenti plus ou moins clairement des vibrations dans les mains et au dessus de la tête qui, au fil de mes méditations et bains de pieds sont devenues beaucoup plus nettes. Pour la première fois la turbine incessante des pensées se calmait et parfois s’arrêtait totalement. J’ai alors fait connaissance avec la Joie, celle qui est toujours là et se manifeste n’importe où, n’importe quand, comme un feu en nous qui ne s’éteint jamais, juste parfois couvert par les fumées d’une attention perturbée. L’alcool et la fumette devinrent inutiles, toutes envies destructrices s’évanouissaient en moi, naturellement.

De toutes les belles expériences de méditation que j’ai pu avoir jusqu’à maintenant, il y en a une en particulier qui me revient. C’était en Italie lors d’un concert de musique classique indienne. Je suis entré dans un état très profond comme si chacune des cellules de mon être étaient immergées de joie et de fraîcheur dans un silence puissant.

Sahaja Yoga est ce que je souhaite à chacun, c’est faire la rencontre de Soi-même, c’est une vision magnifique que Shri Mataji a offert à l’humanité entière pour que le chemin vers la Paix et l’ Amour universels s’ouvre, devienne accessible, ne soient plus seulement une utopie car ce chemin est en nous.

Aurélien, 29 ans

Comments 1 Comment »

Avdhut

Je suis venu en FRANCE en 1985. J’ai connu Sahaja Yoga en Inde d’où je suis originaire, lorsque j’étais très jeune. Notre famille entière pratiquait Sahaja Yoga. J’ai eu le privilège de connaitre Shri Mataji dès les tout débuts de Sahaja Yoga.

Au départ j’ai eu beaucoup de mal à méditer, car je le faisais par obligation et la crainte de mes parents. Aujourd’hui je médite en y prenant joie et pour le plaisir de vivre. Je peux vraiment distinguer les effets bénéfiques de Sahaja Yoga dans ma vie. La méditation selon Sahaja Yoga m’a aidé à m’intégrer dans la société française ainsi que surmonter les difficultés quotidiennes.

Elle m’a aussi aidé à me connaitre moi-même ainsi que les autres. Tout ce qui était écrit dans les anciennes écritures indiennes en commençant par les Védas ou la Bhagavad Gita, je l’ai trouvé dans Sahaja Yoga. La Méditation  Sahaj m’a appris à contrôler mes sens, surtout à vaincre la colère ainsi que voir le monde comme une pièce de théâtre, comme un jeu.  Il y a encore beaucoup de chemin à faire, mais je suis convaincu qu’uniquement par l’éveil de la kundalini, la réalisation du soi et la pratique régulière de Sahaja Yoga en toute sincérité nous pouvons atteindre l’état le plus haut – le Nirvana ou la libération. J’invite chacun de vous à essayer cette pratique de la méditation. Accordez-vous le temps de vous connaître dans toutes vos dimensions.

Enjoy yourself

Comments 1 Comment »

Ma mère dit souvent:”Sahaja Yoga a sauvé la vie de mon fils!”.

En effet avant de recevoir la Réalisation du Soi, ma vie ressemblait à celle d’une feuille ballottée par le vent au gré de son humeur. Depuis 19 ans, Sahaja Yoga m’a permis de partager la fraternité sans stupéfiants, la liberté sans illusions et l’égalité sans hypocrisie.

La méditation m’a aidée à atténuer la colère et le mal être de mon début d’existence.
Mon cœur fermé s’est ouvert et j’éprouve de plus en plus d’amour et de compassion pour mes sœurs et frères humains.
Mon plus grand souhait : que chacune et chacun puisse vivre cette expérience de transformation.

Philippe

Comments 2 Comments »

L’expérience que l’on m’a proposée dans un centre de Sahaja Yoga à Nouméa en juin 2001, eh oui il y a 12 ans déjà, j’avais 18 ans, m’a conquise !

J’étais dans cette période de quête de sens de la vie par différents biais illusoires. Je souhaitais sincèrement pouvoir ressentir la paix et la joie de vivre dans mon cœur.
Ce que j’ai ressenti comme état était bien plus que je n’avais espéré.

Ainsi, le pétillement joyeux que je ressentais à chaque méditation en groupe, j’ai voulu le vivre aussi individuellement et je me suis mise à méditer quotidiennement chez moi. Cela a amélioré de façon significative mes relations avec mes proches et ma compréhension de moi et de l’autre, l’empathie est devenue naturelle et perspicace. De plus à l’époque j’ai obtenu une capacité de concentration inégalée pour réussir mon bac puis mes études de droit.

Clémence

Comments 1 Comment »

J’ai découvert Sahaja yoga en Juin 2002, j’avais 28 ans.

Lors d’une expérience de méditation, j’ai pu ressentir cette énergie la Kundalini qui se trouve dans l’os du sacrum. Je me souviens de la toute première fois , que j’ ai senti cette brise fraîche au dessus de la tête, j’ai senti comme un petit filet d’air qui avait passé rapidement de ma tête vers le ciel, et ensuite j’ai eu l’impression que c’était parti, ce fut court, mais surprenant.

Ensuite en méditant progressivement, ce passage d’air je l’ai mieux senti. Ce qui m’a vraiment fait de l’effet à la première expérience de méditation, c’est lorsque la personne a commencé à expliquer le système subtil et présenté les correspondances avec les doigts de la main; j’ai ressenti que c’était vrai, et je me suis dit intérieurement, c’est exactement ce que je recherchais. C’est comme si tous éléments d’un puzzle qui étaient éparpillés auparavant, avaient été assemblés d’un seul coup devant mes yeux. Et à partir de là, mon désir était d’apprendre et de progresser.

Anna

Comments 2 Comments »

J’ai découvert Sahaja Yoga en octobre 2006 à l’age de 57 ans avec une amie qui avait vécue cette belle expérience lors d’un voyage à l’étranger et qui insistait sans m’en dire plus,que je devrais à mon tour le découvrir .
Alors que je n’attendais rien de particulier, je décidais de répondre à son invitation.
C’est vraiment une grande chance de découvrir ce qu’est l’expérience de la réalisation du soi et d’apprendre à se connaître au fil des jours,des années .
Je n’avais jamais autant ressentie un tel bien être, une paix intérieure que l’on ne peut décrire avec les mots.
Dès lors, ma vision de la vie a complètement changée pour aller vers le mieux avec des changements positifs sur la façon de voir les choses et d’apprécier les choses avec un regard nouveau.
J’avais un manque de confiance et des peurs en moi même depuis toujours qui me paralysaient en certaines circonstances, lorsque par exemple je devais prendre la parole pour m’exprimer avec les autres.
Cette méditation m’a permis de développer un état paisible, une meilleure attention sur les autres et moi même avec laquelle ma capacité à apprendre s’est améliorée.
Sahaja Yoga méditation créée par Shri Mataji qui s’est propager dans le monde entier,m’a aussi apporté une nouvelle dimension dans ma vie et depuis 5ans,mon plus grand plaisir est de le partager avec d’autres en transmettant cette belle connaissance. j’ai enfin trouvé ce que je recherchais depuis toujours .
Je ne peux que recommander Sahaja Yoga à n’importe qui quel que soit âge, le pays,la religion ou la race,cette méditation intègre le meilleur de toutes les religions.

Martine (Ardèche)

Comments 4 Comments »

J’ai rencontré Sahaja Yoga en 2001. Pendant mes premières expériences de méditation à la maison, seul, j’ai senti mon être intérieur, ma voie intérieure s’éveiller, et j’ai senti s’exprimer en moi mes désirs profonds d’évoluer et de m’améliorer. C’est comme si je me reconnectais avec ce que j’étais vraiment. C’était simple et profond et depuis j’avance sur ce chemin qui me permet d’évoluer, de m’améliorer, de m’approfondir et de vivre une paix intérieur profonde.

Gérald

Comments 1 Comment »

Une expérience incontestable.

Il s’agit bien de “la deuxième naissance” celle qui nous relie à la conscience collective.

1982, après de longs voyages en Inde et sur la route, après une recherche de “la connaissance” dans les livres, j’ai reçu la Réalisation du Soi à Paris et pratiqué le Sahaja Yoga pendant quelques années avant de “décrocher” pour n’avoir peut-être pas reconnu la valeur de cette expérience.

Pendant de longues années, j’ai négligé ma vie spirituelle, sachant bien, en mon for intérieur qu’il me faudra un jour ouvrir les yeux. En avril 2011, au Salon du Bien-être de Saint Maximin la Ste. Baume, je suis tombé nez à nez sur le stand de Sahaja Yoga et j’ai senti spontanément la brise fraîche dans le dos.

Les doutes que j’avais alors ont laissés place à la compréhension incontestable de ce qu’est l’éveil de cette énergie transmise par Shri Mataji. Il ne s’agissait pas d’une intime conviction, mais d’une évidence; cette brise fraîche est bien le “souffle” promis dans Les Écritures. Il ne m’était plus permis d’en douter.

Depuis, j’ai appris qu’un grand nombre de personnes à travers le monde ont accès à cet état de conscience qui transcende les limitations de l’intellect et je me suis intéressé à l’enseignement légué par Shri Mataji, qui est d’une profondeur et d’une vérité étonnante.

S’il y a une chose que l’on peut souhaiter à ceux qu’on aime, ceux qu’on apprécie, mais aussi à tout ceux dans l’illusion ou l’ignorance, c’est bien de faire cette expérience qui changera leur vie.

Didier

http://meditation-provence.e-monsite.com/

Comments 5 Comments »